Dienstag, 19. März 2013

Berlin - Errances

Le printemps nous fait vraiment la gueule ici, ils ont annoncé des chutes de neige terribles pour ce soir et une grande partie de la semaine... Après on s'étonne de ne pas se sentir en forme et d'avoir sans cesse envie de ce genre de choses:
Près de la Nikolaikirche, il y a un tout petit café très sympa où il fait bon se blottir

Hier, direction le mur pour manifester avec David Hasselhof. Pour résumer, moins bien que le Berliniquais cependant, on projette de construire un grand immeuble sur l'ancien nomansland derrière le mur de la Eastside Gallerie, où les apartements, hors de prix, bien entendu, disposeront d'une vue "imprenable" sur la Spree... L'idée d'un Berlin asceptisé, normalisé où il n'y a de place que pour les riches, me fait froid dans le dos. Le pire, c'est qu'ils ont déjà vendu des appartements de cet immeuble pas encore construit!! De ce fait, quoi de mieux que d'affonter la bise qui nous donne une température ressentie de -10° (Alors qu'il fait genre 3°) et marcher au son de "I've been looking for freedom" chanté par un David Hasselhof blotti dans une caravane jaune et dans un état normal.

Puis après un tour sur le marcher aux puces de Friedrichhain et dans la Datcha chaleureuse où nous sommes restées plusieurs heures, direction Prenzlauerberg pour la semaine du cinéma turc. Nous voulions voir Dönüs - le retour - une histoire très dure sur la condition de la femme et la façon dont elle se fait justice elle-même (film en VO avec des sous-titres). Apparement le meilleur film du cycle. Nous arrivons au guichet, demandons les places, la dame nous dit "ah non, on ne passe pas le film ce soir, à la place, c'en est un autre... sans sous-titres... c'est claaaaaaaaa ouiiiiiii... (il va sans dire que mon niveau de turc et bien trop faible pour un tel film, sans compter ma comparse toulousaine qui m'accompagnait et qui, elle, ne prend aucun cours de turc...)

Qu'à cela ne tienne et comme il ne faut pas se laisser abattre, nous sommes allées manger et boire un verre de vin ici... au QG chaleureux aux de trèèèèès jolis garçons !!

Kommentare:

  1. On s'y installerait volontiers !

    AntwortenLöschen
  2. N'est-ce pas, Moka, idéal pour resister aux froidures berlinoises

    Eh non Marielle, David HAsselhof a juste écrit I've been looking for freedom en rapport avec la chute du mur mais il n'est pas assez courageux pour braver le froid, je crois qu'il préfère la Californie aha

    AntwortenLöschen